Le palas….pourquoi ci et pourquoi ça ???

Le palas, nom alémanique pour désigner la grande salle d’apparat ou salle où l’on rendait la justice, est encore appelé aula ou sala, salle des chevaliers… Le palas du château de Guirbaden est une des 3 spécificités du château après sa taille ( plus grand château fort d’Alsace )et la citadelle ( enceinte haute portée par ses 5 arcs ), car c’est  le plus grand palas d’Alsace ( 33.50 mètres de long ) .                                                                                                                           Un palas qui engendre beaucoup de questions à l’heure actuelle de nos connaissances …

Avant même d’entrer à l’intérieur: pourquoi autant de corbeaux au-dessus de la porte de gauche, alors que ce n’est pas le cas au-dessus de la porte de droite ?

 

 

A quoi correspondaient les marques sur le mur entre les 2 portes ?

 

 

 

A droite de la porte de droite, il y a vraisemblablement un début de voûte. Était-ce pour aller dans une cave ?

 

 

Justement sur le parement externe du mur nord, on peut voir une ouverture… où menait-elle ?

 

 

 

 

En rentrant dans le palas, ce qui frappe c’est la différence de niveau entre l’entrée et les latrines situées à un demi-étage plus haut … Cette fente d’éclairage vue côté nord à l’extérieur était-elle accessible par le palas ou depuis une cave ??? Si c’est par le palas, y aurait-il des marches ou une pente devant les latrines ?

 

 

Lors des visites guidées, les visiteurs ne manquent pas de demander pourquoi les fenêtres sont murées …. mystère …

 

 

Et cette magnifique fenêtre côté sud … Il n’en resterait qu’une en place  sur 4 fenêtres ??? La seule et unique représentation de ses 4 fenêtres vient de Charles Henri Mueller vers 1820… mais pourquoi n’avons-nous qu’une seule représentation de ces magnifiques fenêtres qui  nous est parvenue ? Pourquoi d’autres artistes n’ont-ils toujours dessiné que la citadelle au lieu des fenêtres du palas qui sont tout de même de toute beauté ???

 

D’ailleurs la reproduction de Mueller présente quelques anomalies… comme par exemple: les corbeaux et une porte qui n’ont pas la bonne forme…. S’il y avait bien un oculus au dessus des fenêtres, comment était la charpente ??? Le plancher de l’étage supérieur devait couper l’oculus en deux …

 

Peut-on faire confiance à un artiste qui aura sa propre vision des choses et dessinera d’après sa mémoire, voir son inspiration du moment ???

 

D’ailleurs cette unique fenêtre restante… est montée sur du petit appareil… étrange pour le poids que devait représenter les 4 fenêtres … et surtout que le bas du mur est fait en pierres plus grandes et régulières…

 

 

Le haut de la fenêtre est creux… étrange depuis toutes ces années… que ni terre ni herbe quelconque ne sont venues s’y coincer ???

 

 

 

Et sur le côté de la fenêtre, il y a aussi des petits moellons…

 

 

 

alors que sur toutes les constructions, les pierres collées à un arc épousent d’habitude la forme de l’arc…. c’est même ainsi sur le pont du Gard vieux du 1er siècle …

 

 

Sur les portes du palas construites à priori en même temps, c’est bien le cas !!!

 

 

 

 

Sur ce mur sud côté externe, c’est aussi le cas au bout, au-dessus du début de la voûte qui portait le balcon extérieur. Ces petites pierres ne devaient pas y être à l’origine…

 

 

Tant de questions… Plus on étudie le site et plus les questions fusent …

Si vous avez des éléments qui pourraient nous permettre d’avancer vers une théorie ou une autre, contactez-nous, nous sommes preneurs…

Nous espérons que nos travaux contribueront aussi à une meilleure compréhension du site dans les années à venir …