Archives mensuelles : juillet 2020

Le bénitier du Guirbaden à Muhlbach sur Bruche

Dans le livre d’Armand KIEFFER  « Histoire du château et de la seigneurie de Guirbaden » , seul livre paru sur le Guirbaden…     ( édité en 1968, version française du livre parue en 1978…. épuisé…. mais si vous en voulez un…. il nous reste quelques exemplaires …)           est écrit qu’un bénitier et des fonts baptismaux provenant du château de Guirbaden se trouveraient à l’église de Muhlbach sur Bruche…..                                                                                                                                          Nous avons mené l’enquête …..

  ous 

Nous nous sommes rendus à l’église de Muhlbach sur Bruche pour voir si nous allions y trouver quelque chose …..

 

Et oui…. il est encore là, tout de suite à droite de l’entrée…

 

 

 

Il s’agit d’une petite colonnette conique d’une hauteur de 58 cm et de 14 à 15.5 cm de diamètre

 

 

posée sur un pied mesurant 22 cm de hauteur.

 

 

 

En haut  un magnifique chapiteau sculpté d’une hauteur de 24 cm

 

 

 

représente 5 palmettes liées entre elles.

 

 

Sur le dessus du chapiteau, un trou servant de bénitier a été creusé.

 

Cette magnifique sculpture peut très vraisemblablement provenir du château de Guirbaden de l’époque où l’empereur du Saint Empire Romain Germanique Frédéric II de Hohenstaufen début XIII e s  a fait construire l’enceinte autour de la chapelle, ainsi que le palas.

Nous savons que le palas était très richement décoré et cette colonne sculptée sur 3 côtés, pouvait très bien en faire partie.

 

 

 

Mais quand ce bénitier est-il venu à Muhlbach ?  et pourquoi à Muhlbach ?

Faisons pour comprendre quelques points historiques:

Le château de Guirbaden, après le décès de la dernière descendante des Eguisheim -Dabo en 1225, est revenu après de longues tractations à l’évèque de Strasbourg en 1236. Possédant beaucoup de château, ce dernier a donné le Guirbaden en fief a de riches familles alsaciennes: les Landsberg, Mullenheim, Hohenstein, Rathsamhausen de la Roche….  En 1719, le cardinal de Rohan fait passer le fief épiscopal en un fief personnel et investit son frère le duc Hercule-Mériadec de Rohan-Soubise du fief masculin de Guirbaden. En 1764 c’est le prince Charles Jules Armand de Rohan-Rochefort qui sera le dernier vassal du territoire de Guirbaden. Les Rohan vont posséder le château de Guirbaden pendant 124 ans, jusqu’en 1843.

 La commune de Muhlbach sur Bruche  dépendait lors de sa création vers 1315 de la seigneurie de Guirbaden et ce jusqu’à la révolution.  Les paroissiens de Muhlbach dépendaient d’abord de la paroisse de Lutzelhouse et la première  église de Muhlbach n’a été construite qu’en 1731.  Devant l’agrandissement de la commune, cette église n’a plus été assez grande et elle a été agrandie en 1878.  Dans une coupure de presse, nous apprenons que le bénitier était déjà présent dans la première église. Nous pourrions donc supposer que c’est bien sous les Rohan que le bénitier du Guirbaden est arrivé à Muhlbach.

 

D’ailleurs le blason de Muhlbach sur Bruche représente un moulin (muhl), ainsi que des macles et des hermines en référence au blason des Rohan qui sont d’origine bretonne.

 

 

 

Les fonts baptismaux, quand à eux, semblent de facture trop récente pour avoir appartenu au château de Guirbaden qui était très certainement déjà détruit lors de leur réalisation.

 

 

Juillet varié …

Un mois de juillet…. très différent…. entre très chaud en ce moment et à d’autres moments beaucoup de vent et pas vraiment chaud…. où les bénévoles ont été contents de se réchauffer autour du barbecue !!! Ehh oui !!!

Nous poursuivons les travaux sur le mur nord sous la citadelle:                                                 nettoyage et maçonnerie de l’arase.

 

 

Théo de Mollkirch nous fait le mortier

 

 

 

Les filles (très souvent …)  font les  joints….

 

des joints ….

 

et encore des joints  sur des mètres ….

 

 

 

Mais juillet, c’est aussi l’entretien du site avec une équipe de choc qui s’est un peu étoffée…

 

 

avec l’arrivée de Martine, Nicole et Geneviève….

 

 

 

Christian fidèle avec sa copine dans les bras sévit dans le palas ….

 

Le mur Est du palas est passé chez le coiffeur entre différentes mains expertes …

 

pour un magnifique rendu         

Nous avons aussi eu quelques désagréments:

avec des promeneurs ayant fait du feu ( en plein mois de juillet !!!) et qui se sont même pris le loisir de sortir les bancs de l’ermitage, sans les remettre en place bien sûr !!!

d’autres prennent la chapelle pour une écurie ou écrivent des mots sur les pierres…

 

Si vous avez envie de passer une journée en plein air à bouger …. nous sommes toujours à la recherche de bénévoles ….

 

C’est pas compliqué de manier le sécateur si vous n’aimez pas maçonner… Il y a toujours de quoi faire !

 

 

Puis on est fier du résultat avant/après ….