Archives mensuelles : novembre 2021

Octobre, novembre… dans les cailloux !

L’automne est bien là…. avec son brouillard, les feuilles qui tombent et le retour du froid !

Les filles n’hésitent pourtant pas à venir à pied tous les lundis depuis Grendelbruch …

et ceux qui montent en 4×4 ont quelques fois des surprises avec des arbres en travers du chemin !!!

Les bénévoles se racontent les dernières nouvelles et tentent de se réchauffer autour de notre barbecue … allumé dès notre arrivée !

Les activités d’hiver ont repris et se concentrent sur l’entretien du site.

Le lierre sur  le mur sud a été allégé par Christophe et Patrice. Ce dernier, ravi par ce nouveau défit,  a su le relever malgré la nouveauté …

Le lierre sur le mur du palas a aussi été allégé pour permettre à notre étudiant en master Olivier de mieux pouvoir étudier le mur.

Quelques pierres dans le palas ont été sorties du sol pour faciliter le travail des débroussailleurs à la belle saison.

Mais le travail le plus voyant est sans conteste le grand nettoyage devant le palas.                 Le tas de pierres a été nettoyé des herbes et surtout des orties, ronces et petites souches entremêlées.

A l’entrée du palas le tas de terre instable suite au retrait de la végétation

a été consolidé par un mur en pierres sèches.

 

et voilà… plus de terre qui s’écroule lorsque les visiteurs grimperont …

 

 

 

Les pierres ont été rangées toujours dans le but de faciliter le travail des débroussailleuses… et quelques fois avec les gros moyens !!!

 

 

 

Vu depuis les communs le changement est impressionnant.

Un banc a été aménagé pour accueillir les visiteurs. Photos avant/après …

Vu de devant: avant/après

et rangement des pierres.

Les communs ont été débarrassés des tas de pierres ou pierres éparses qui gênaient considérablement les débroussailleurs.

Avant/après  ( l’herbe repoussera …)

Le mur nord a été nettoyé de sa mousse.

 

Gene  astique encore les coins avant d’en faire le relevé …

 

L’abris bois trop petit et trop bas a été modifié et agrandi.

Quelques fleurs offertes par des jardineries pour agrémenter le site ont été mises dans le bac floral, après avoir fait un voyage en 4×4 un peu serré !!!

Deux mois bien chargés qui ont contribué à l’embellissement du site …

 

 » Il faut être motivé … »

Au mois d’août lors d’un chantier, un promeneur nous voit travailler sur le site et lance cette phrase en nous voyant nous afférer à la tâche : « il faut être motivé… »

Cette phrase m’a interpellée et est restée dans ma mémoire… Donc lui ne le serait certainement pas, puisqu’il fait la remarque ???

Nous sommes tellement dans l’action, dans l’entretien du site, dans la restauration des murs que nous ne nous posons jamais cette question. C’est une évidence pour nous … Ce regard extérieur m’a arrêté un instant … oui il faut être motivé…, mais pourquoi au juste le sommes-nous tellement ?

Au-delà de l’aspect patrimoine et transmission de nos racines qui motive chaque bénévole… je pense qu’il y a aussi pour ma part quelque-chose de bien plus profond !

La vie pourrait-être un long fleuve, plus ou moins tranquille… mais il faut nourrir son quotidien pour avancer, pour grandir, pour continuellement aller de l’avant, pour enrichir sa vie tout simplement… ou donner un sens à sa vie … Mon passage sur terre aura servi à quoi ? Qu’ai-je fait de ma vie ?

Il y a des fois où il faut tout simplement « oser »…  Si je n’avais pas dit en 2009 : «  je veux créer une association pour restaurer le Guirbaden »… rien de tout cela n’existerait et le château ne serait qu’une forêt … Une idée totalement folle à priori venant de la part de quelqu’un qui n’y connaissait absolument rien aux châteaux, ni au moyen-âge, ni à la restauration…

Il y a des fois où il ne faut pas trop réfléchir… Des choix vous font totalement sortir de votre zone de confort et vous obligent à prendre des risques, à marcher sur un chemin invisible qui vous mènera vers quelque-chose de grand, de beau, de magique…

J’ai été élevée dans le don de soi… J’ai toujours fait du bénévolat depuis toute petite : chez les scouts, dans des associations de danses, de musique, de nature… Je suis profondément persuadée que donner de son temps, de son énergie rend heureux, car il implique aller vers l’autre et s’enrichir de ces rencontres.

Le monde serait bien meilleur si les gens savaient plus donner de soi et aller vers les autres.

Je n’ai jamais eu aucun regret quant au choix d’avoir créé cette association… Tenter l’aventure… pour ne pas avoir à regretter de ne pas l’avoir fait…

Essayer de faire avancer le schmilblick…  Réfléchir et proposer des solutions pour aller de l’avant…

Je ne dis pas que c’est facile, mais il faut persévérer et toujours regarder devant soi…

Etre à la tête d’une équipe est un rôle ingrat et difficile, car être continuellement la locomotive peut devenir un travail épuisant et solitaire quelques fois.

Le doute peut aussi venir vous titiller… Un choix peut être difficile parfois. Prendre du recul est nécessaire, surtout lorsqu’on est passionné …

Tout ne fonctionne pas toujours comme on le souhaiterait, mais ne jamais rien lâcher et continuellement avancer …

Oui …il y en aura au moins toujours un pour vous rappeler que la tâche est immense et qu’on n’en verra jamais la fin !!!

Le but est-il vraiment d’en voir la fin ? …  Le but est de FAIRE.  Vivre pleinement l’instant présent avec tout ce qu’il va apporter de joies et de partages, d’avancées et d’enrichissements personnels.

Nous savons bien qu’une vie n’y suffira pas pour voir la fin de cette restauration…

L’énergie et l’enthousiasme dégagés par chaque bénévole est une formidable récompense pour tous. Un travail en commun qui a déjà permis en six années de réaliser tant de choses sur le site.

Continuons à rêver ensemble….

Enrichissons-nous les l’uns des autres

Françoise          présidente de l’association Sauver le Guirbaden